photos Nimitz

  • Porte Avions USS NIMITZ - Aircraft Carrier

    Premier navire d'une série de 11 porte avions géants de l'US Navy à propulsion nucléaire; mis en chantier en 1968, lancé en 1972 et inauguré en 1975,sa désignation est CVN-68.

    Ses principales caractéristiques sont les suivantes:
    Longueur: 333m - Largeur: 76,80m - Tirant d'eau: 11,30m - Déplacement: 97 000tonnes
    Vitesse en service: 30 noeuds - Appareil propulsif: 4 turbines à vapeur de 260 000CV

    2 Réacteurs nucléaires A4WWestinghouse - 4 hélices 5 pales 







    USS NIMITZ, LE 1ER PORTE-AVIONS DE L’HISTOIRE À EMBARQUER DES CHASSEURS FURTIFS OPÉRATIONNELS.











    Pour le coup on ne peut pas dire que les Américains aient beaucoup communiqué sur la chose. Depuis ce mardi 9 juillet 2019 l’USS Nimitz est le premier porte-avions au monde à embarquer des chasseurs furtifs, et ce de manière opérationnellePlus question désormais de faire des touch-and-go ou encore de valider leur emploi à bord les Lockheed-Martin F-35C Lightning II des squadrons VFA-125 et VFA-147 participent aux opérations du quotidien. C’est une première historique qui risque bien de ne pas plaire aux habituels détracteurs de cet avion.



















    L’US Navy embarque le plus récent de ses avions de combat sur le plus ancien de ses porte-avions. Ça a forcément quelque chose de paradoxal mais c’est aussi une belle parabole sur la longue carrière de ce bâtiment. Imaginez donc qu’à son entrée en service en 1975 le géant des mers embarquait à son bord des avions comme le Douglas EA-3B Skywarrior, le Grumman F-14A Tomcat, ou encore le Vought RF-8G Crusader. Aujourd’hui ses avions se nomment donc Boeing F/A-18E/F Super HornetBoeing EA-18G Growler, et donc désormais Lockheed-Martin F-35C Lightning II. En fait seul le Hawkeye demeure ! Le porte-avions est juste passé du Grumman E-2B au Northrop-Grumman E-2D.
    Il est à noter que le squadron VMFA-323 embarque également avec ses McDonnell-Douglas F/A-18C Hornet. Depuis le retrait de première ligne des avions de ce type de l’US Navy seule l’US Marines Corps emploie encore des Hornet sur porte-avions.
    Alors certes les détracteurs du F-35C Lightning II diront qu’actuellement le porte-avions fait des ronds dans l’eau dans le Pacifique nord, et ils n’auront pas forcément tort. Mais que diraient-ils si l’US Navy avait déployé l’USS Nimitz au large de la Chine, de la Corée du nord ou de la Russie afin de calmer les ardeurs expansionnistes de ces trois pays ? Dans tous les cas ils auraient critiqué. Donc laissons-les faire, ils s’épuiseront quand ils découvriront les réelles capacités de l’avion.
    Car sans doute plus encore que les F-35A et F-35B le F-35C a quelque chose de révolutionnaire. C’est le premier avion de chasse furtif à opérer depuis le pont d’envol d’un porte-avions. Un vieux rêve pour l’US Navy qui à la fin des années 1980 envisageait une version navalisée de l’avion d’attaque Lockheed F-117A Night Hawk puis du chasseur de supériorité aérienne Lockheed-Martin F-22A Raptor. Finalement ceux-ci ne se sont jamais fait, malgré les travaux assez avancés sur le F-117N.
    Mais c’est désormais fait : les États-Unis sont, avant la Chine ou la Russie, la première puissance à disposer de tels avions. Après est-ce vraiment historique ? Oui et non.
    Oui sur le principe et non car la Chine devrait lui emboiter le pas dans les cinq à dix années à venir, certainement avec une version embarquée de son Shenyang J-31. Pour la Russie l’horizon semble un peu plus bouché, le Sukhoi Su-57 n’ayant pas vraiment été pensé en ce sens. Les Russes risquent fort d’accuser un retard très conséquent sur les Américains et les Chinois… à moins que Moscou achète des F-35C Lightning II et le porte-avions américain qui va avec. Bon trêve de plaisanterie.












    Rien n’annonce donc actuellement que les squadrons VFA-125 et VFA-147 soient bientôt déployés dans une zone de tension voire dans un secteur avec risque de conflit. Mais rien n’indique non plus le contraire. Actuellement l’USS Nimitz se trouve en Pacifique nord, dans les eaux alaskéennes… et forcément à proximité des eaux russes.
    Un possible déploiement en haute mer pourrait être décidé dans les prochains jours, on parle à Washington de déployer ce bâtiment au large du détroit d’Ormuz pour aider à assurer la sécurisation de la zone. Il s’agirait d’un sacré baptême pour 
    les F-35C nouvellement opérationnels.
    Photos © US Navy.



    Maquette du NIMITZ au 1/200ème; origine AMAX TOYS, modification des lignes d'arbres et RC 2,4GHz